Comment isoler efficacement sa maison ?

Comment isoler efficacement sa maison ?

Que vous soyez propriétaire ou bien locataire, correctement isoler thermiquement votre logement présente un intérêt non négligeable. En plus de vous offrir ainsi qu’à vos proches un intérieur bien plus confortable, une isolation efficace permet de réaliser des économies substantielles, en réduisant autant que possible les dépenses découlant de votre consommation énergétique. Sans compter également l’impact favorable sur la santé de la planète. Vous souhaitez en savoir plus ? Voici comment vous assurer de la bonne isolation thermique de votre foyer.

L’isolation du toit

Le toit n’est pas nécessairement la partie d’un logement à laquelle on pense en premier lieu s’agissant d’isolation thermique. Logique, d’une certaine manière, puisque la toiture est habituellement moins visible de l’intérieur d’une maison que le sol ou les murs. Pourtant, il s’agit de l’une des surfaces les plus exposées aux conditions extérieures. D’où l’importance de se pencher en priorité sur cette partie de votre maison en ce qui concerne son isolation thermique. Pour bien faire, il est néanmoins impératif de vous adapter à la configuration de votre maison.

Maison avec combles perdus

Les combles désignent l’espace qui se trouve directement sous la toiture d’une habitation. Dans bien des cas, ces combles sont soit inoccupés, car non aménagés pour y vivre, soit tout simplement non habitables. On parle alors de combles perdus. Leur isolation doit cependant être efficace, sous peine de subir des déperditions de chaleur importantes, notamment en hiver. Dans cette optique, vous pouvez (généreusement) disposer l’un des isolants suivants sur toute la surface du sol de cet espace :

  • Une laine minérale, type laine de roche ou laine de verre ;
  • Un isolant biosourcé ;
  • Du polycarbonate alvéolaire.
Voir aimerez aussi :  Quel tarif au m2 pour une peinture sans fournitures ?

Maison avec combles habitables

Si les combles de votre maison sont habités, il y a de fortes chances que la ou les pièces de vie s’y trouvant soient chauffées. D’où l’intérêt de ne pas négliger leur isolation. Ici, les isolants doivent être installés directement au niveau de la charpente du toit, soit à l’intérieur (généralement panneaux ou rouleaux), soit à l’extérieur (tuiles, plaques, tôles, etc.). Il est donc nécessaire de faire appel à un professionnel pour l’opération.

L’isolation des murs et des ouvertures

Après votre toiture, les murs et les ouvertures (fenêtres et portes) de votre habitation constituent son deuxième point de déperdition thermique. Si vous avez d’ores et déjà identifié des faiblesses au niveau de l’isolation de vos fenêtres, il est nécessaire de les remplacer par du matériel plus performant. En ce qui concerne vos portes, une isolation “fait maison” suffit bien souvent à venir à bout du problème, sans trop d’efforts ni de dépenses. Pour les murs, vous avez le choix entre deux options :

Isoler par l’extérieur

L’isolation thermique extérieure (ITE) des murs est considérée comme l’approche la plus efficace, car elle offre une continuité de l’isolation sur l’ensemble de la façade de votre maison. De plus, elle peut être combinée avec un ravalement pour réaliser des économies de temps et d’argent. Revers de la médaille, il s’agit de la solution la plus onéreuse pour assurer l’isolation de vos murs, en particulier parce qu’elle nécessite des travaux plus lourds.

Isoler par l’intérieur

L’isolation thermique intérieure (ITI) est l’option la plus économique des deux et n’implique pas de modification visible de votre extérieur. Néanmoins, elle nécessite de rogner légèrement sur la surface habitable de votre logement, donc de diminuer cette dernière. Selon l’importance des travaux, la ou les pièces concernées peuvent par ailleurs se voir condamnées pendant toute la durée de la rénovation.

Voir aimerez aussi :  Les Dimensions Variées du Parpaing: Un Guide Complet

L’isolation du sol

Dernier élément à étudier pour parfaire l’isolation thermique de votre logement : le sol. Les déperditions thermiques sont moins importantes que pour les parties abordées précédemment, mais un plancher mal isolé peut être source d’inconfort. Vous connaissez certainement cette sensation désagréable de marcher sur un sol froid, en particulier dans une maison ancienne. Or, il existe une solution parfaitement accessible pour régler ce problème : la pose de tapis, ou de moquette pour les surfaces plus grandes. Ainsi, pas besoin d’entreprendre des travaux coûteux ou trop incommodants.

Isoler thermiquement votre maison présente bien des avantages, tant au niveau de votre confort que de la santé de la planète ou de votre porte-monnaie. Si certaines opérations peuvent être réalisées par vos soins et ne nécessitent pas d’investissement particulier, d’autres justifient en revanche de faire appel à un professionnel.

Visited 11 times, 1 visit(s) today
Sandrine
A propos de l'auteur

Sandrine

Bonjour, je suis Sandrine, passionnée par tout ce qui concerne la maison et le jardinage. À travers ce blog, je partage mes expériences et conseils dans diverses catégories. En matière de décoration, j'aime explorer les tendances actuelles tout en conservant une touche personnelle et unique. Pour l'aménagement extérieur, je m'attache à créer des espaces conviviaux et fonctionnels, que ce soit pour les petits balcons ou les grands jardins. Les travaux de rénovation et de bricolage sont aussi au cœur de mon blog, où je détaille mes projets étape par étape, en mettant l'accent sur la simplicité et l'efficacité. Mon amour pour le jardin se reflète dans mes articles, où je partage des astuces pour cultiver des plantes, des fleurs, et entretenir son espace vert. En savoir plus

Laisser une reponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *