Comment poncer un parquet ? Le guide complet

Comment poncer un parquet ? Le guide complet

Le ponçage d’un parquet est une étape incontournable avant l’application d’une finition ou lors d’une rénovation. Qu’il s’agisse de redonner éclat à un plancher ancien ou de préparer la surface d’un parquet neuf, un ponçage minutieux et méthodique s’impose. Suivez notre guide détaillé pour une mise en œuvre réussie.

Préparer efficacement son espace de travail

Avant toute chose, il est indispensable de bien préparer la pièce dans laquelle vous allez poncer le parquet. Commencez par retirer tous les meubles, tapis et objets posés sur le sol. Dégagez également les abords en déplaçant bibliothèques, chaises et autres obstacles. Prévoyez un espace de circulation confortable tout autour de la zone de travail. Munissez-vous ensuite de votre matériel de protection individuelle : combinaison jetable, masque respiratoire classe P3, lunettes de sécurité, gants et casque anti-bruit. Le ponçage du parquet génère énormément de poussière, il est donc primordial de bien vous équiper.

Ouvrez toutes les fenêtres de la pièce et veillez à ce que les portes communiquant avec le reste de l’habitation soient fermées. Vous limiterez ainsi la propagation de la sciure de bois et des résidus abrasifs dans les autres pièces. Inspectez attentivement la surface du parquet à poncer. Enfoncez les éventuelles têtes de clou saillantes à l’aide d’un chasse-clou et d’un marteau. Changez les lames trop endommagées qui présentent des éclats ou des fentes prononcées. Comblez les petits trous et interstices avec de la pâte à bois.

Choix et utilisation des outils de ponçage

Pour poncer efficacement de grandes surfaces de parquet, l’utilisation d’une ponceuse électrique s’avère indispensable. Choisissez un modèle adapté à l’importance de la zone à traiter. Les ponceuses pour parquet facilitent le travail grâce à leur grande largeur de bande abrasive. Maniables et simples à prendre en main, ce sont les alliées idéales pour des surfaces planes régulières. Pour les bords le long des murs, sous les radiateurs et tous les endroits difficiles d’accès, munissez-vous d’une bordureuse ergonomique et précise. Adaptez le grain de vos bandes abrasives à l’état de votre parquet et au résultat escompté.

Voir aimerez aussi :  Dépannage des Fenêtres Oscillo-Battantes : Conseils et Astuces

Pour une remise à nu ou un décapage complet, du papier 40, 60 ou 80 fera l’affaire. Pour une simple remise en état, du 120 est généralement suffisant. Renouvelez vos abrasifs dès que leur efficacité diminue sensiblement afin de toujours conserver un ponçage optimal. N’hésitez pas à en changer toutes les 30 minutes environ.

Poncer selon le type de parquet

parquet

Avant de démarrer le ponçage, observez avec attention les lattes de votre parquet pour en déterminer le motif et l’essence. Selon sa nature et sa structure, la technique à employer diffère légèrement. Pour un parquet à lames parallèles, poncez toujours dans le sens du bois, en suivant le fil des lattes. Sur un parquet point de Hongrie ou à chevrons, travaillez méthodiquement en diagonale afin de capturer la totalité des motifs en losange ou en zig-zag. En présence de frises ou de damiers, veillez à respecter le sens de la lumière pour uniformiser l’ensemble de la surface. Quel que soit le dessin de votre parquet, variez régulièrement l’angle de ponçage et ne stationnez pas trop longtemps au même endroit pour éviter tout risque de marquage.

Les étapes clés d’un ponçage réussi

Sur un parquet déjà traité par une finition (vernis, vitrificateur, cire, huile), commencez toujours le ponçage avec un grain relativement grossier. Cela vous permettra de gratter et décaper efficacement l’ancien revêtement sans endommager le bois. Entamez avec du 40 ou du 60 selon l’épaisseur de l’ancienne protection. Augmentez progressivement la finesse du grain au fil des passes : 80, 100 voire 120 pour une remise à nu complète du bois et l’élimination de tous les résidus.

Voir aimerez aussi :  Comment enlever peinture sur carrelage : nos astuces

Sur un parquet nu, inutile de commencer trop « fort » ! Du papier de verre 120 pour un simple lissage de la surface suffit amplement. Poncez toujours de manière régulière et constante sur toute la surface. Veillez à bien nettoyer et aspirer entre chaque passe afin d’éviter la formation de stries disgracieuses. Une fois le ponçage terminé, lavez soigneusement le parquet avec une serpillière légèrement humide. La surface doit être parfaitement propre et dépoussiérée avant l’application de la finition protectrice.

Poncer efficacement les finitions existantes

Le ponçage d’un ancien vernis ou vitrificateur demande patience et rigueur pour éviter les dégâts. Commencez par les bords à l’aide de la bordureuse munie d’un abrasif à gros grains. Cela vous permettra de juger de l’épaisseur et de la dureté de l’ancien revêtement.

Augmentez progressivement la finesse du papier en fonction de l’avancement du décapage. Insistez sur les zones où l’ancienne protection résiste le plus pour une remise à nu homogène. N’hésitez pas à effectuer une troisième passe de lissage pour parfaire le travail si nécessaire avant d’appliquer la nouvelle couche.

Particularités du ponçage d’un parquet brut

Le ponçage d’un parquet nu sortant de pose doit se faire avec précaution pour ne pas endommager le bois. Un simple lissage avec un grain fin est largement suffisant dans ce cas. Du papier 120 ou 150 selon la dureté du bois permet d’adoucir les fibres sans rayer la surface. Travaillez toujours dans le sens des lattes en appuyant légèrement et régulièrement sur l’abrasif.

Le bois dénudé devient extrêmement sensible, attention donc aux taches et salissures en tout genre avant l’application de la finition. Aspirez, dépoussiérez et lavez soigneusement le parquet avant de passer à l’étape suivante.

Poncer les zones difficiles et inaccessibles

Les angles, recoins le long des murs et sous les radiateurs requièrent une attention toute particulière lors du ponçage. Impossible en effet de passer la ponceuse mécanique partout, munissez-vous donc d’accessoires adaptés. Pour les bordures, une simple cale à poncer suffit avec l’abrasif de votre choix.

Voir aimerez aussi :  Chape maigre : le guide ultime pour un dosage parfait

Vous pouvez également utiliser une ponceuse triangle spéciale parquet ou encore une ponceuse multi-fonctions. Prenez le temps de bien traiter ces zones délicates pour garantir un résultat uniforme et éviter les disparités visuelles une fois le parquet vitrifié.

Préparer le parquet pour recevoir sa finition

Une fois le ponçage entièrement achevé, votre parquet nécessite encore quelques étapes de préparation avant de pouvoir être verni ou vitrifié. Passez tout d’abord l’aspirateur soigneusement sur l’ensemble de la surface ainsi que dans les moindres recoins, le long des plinthes et sous les radiateurs. Insistez également sur les murs alentours qui ont pu récolter une partie des résidus. Procédez ensuite à un lavage complet du parquet avec une serpillière légèrement humide. Ce nettoyage approfondi permettra d’éliminer les dernières particules abrasives encore présentes ainsi que les poussières incrustées.

Laissez parfaitement sécher votre parquet avant d’entamer l’application de la finition de votre choix. Diluez la première couche avec 5 à 10% d’eau pour permettre une meilleure imprégnation du bois. Poncer et « nourrir » le bois sont deux gestes indissociables, à ne surtout pas dissocier pour une longévité et une protection accrues de votre beau parquet.

Entretenir durablement son parquet poncé

Votre parquet désormais poncé et vitrifié, il convient de lui apporter un soin tout particulier pour conserver intact son bel aspect neuf. Bannissez absolument toutes les éponges abrasives qui pourraient endommager irrémédiablement le film de protection. Lavez uniquement à l’aide de serpillières en microfibres bien essorées. Pour nourrir le bois et raviver l’éclat, appliquez tous les 2 à 3 mois une fine couche de cire spéciale parquet.

Cet entretien régulier retardera d’autant la nécessité d’un rebouchage ou d’un nouveau ponçage. Placez des protections adaptées sous les pieds de meubles pour éviter les rayures disgracieuses dues aux déplacements. Dépoussiérez et aspirez votre parquet très régulièrement pour éviter l’encrassement, particulièrement aux abords des plinthes.

En suivant ces quelques recommandations, vous prolongerez de nombreuses années la vie de votre beau parquet poncé avec soin !

Tuto vidéo

Visited 108 times, 1 visit(s) today
Sandrine
A propos de l'auteur

Sandrine

Bonjour, je suis Sandrine, passionnée par tout ce qui concerne la maison et le jardinage. À travers ce blog, je partage mes expériences et conseils dans diverses catégories. En matière de décoration, j'aime explorer les tendances actuelles tout en conservant une touche personnelle et unique. Pour l'aménagement extérieur, je m'attache à créer des espaces conviviaux et fonctionnels, que ce soit pour les petits balcons ou les grands jardins. Les travaux de rénovation et de bricolage sont aussi au cœur de mon blog, où je détaille mes projets étape par étape, en mettant l'accent sur la simplicité et l'efficacité. Mon amour pour le jardin se reflète dans mes articles, où je partage des astuces pour cultiver des plantes, des fleurs, et entretenir son espace vert. En savoir plus

Laisser une reponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *