Que donner à manger à un hérisson de passage dans le jardin ?

Que donner à manger à un hérisson de passage dans le jardin ?

Chers lecteurs, si vous avez la chance d’accueillir un hérisson dans votre jardin, vous vous demandez sûrement comment l’aider à bien se nourrir. Nous allons voir ensemble quel est le régime alimentaire de ce charmant mammifère et comment lui venir en aide lors de son passage dans nos jardins.

Portrait du hérisson d’Europe

Le hérisson d’Europe est un petit mammifère insectivore nocturne que l’on peut croiser dans nos jardins. Reconnaissable à ses piquants, il mesure entre 20 et 30 cm et pèse environ 1 kg. Ce sont des animaux solitaires qui ne vivent en groupe que pendant la période de reproduction. Le hérisson entre en hibernation l’hiver, généralement de novembre à mars. C’est à ce moment qu’il est le plus vulnérable et qu’il a besoin de notre aide pour survivre.

Le régime alimentaire naturel du hérisson

Les hérissons sont des insectivores opportunistes. Leur alimentation est donc composée majoritairement d’insectes comme des coléoptères, scarabées, perce-oreilles ou encore des limaces et escargots. Ils mangent également des vers de terre, des petits rongeurs, des œufs, des amphibiens ou même des serpents. Leur menu varie donc au gré des saisons et de la disponibilité des proies.

Bien que principalement insectivores, les hérissons consomment aussi une petite partie de végétaux, surtout des fruits tombés comme des pommes ou des baies sauvages. En ville, ils deviennent plus opportunistes et consomment les restes qu’ils trouvent, mais leur régime reste principalement à base d’invertébrés.

Voir aimerez aussi :  Cultiver la graine de chia en terres françaises

Faut-il nourrir un hérisson de passage ?

herisson qui mange

Il est déconseillé de nourrir régulièrement les hérissons car ils risquent de devenir dépendants et de ne plus chercher leur propre nourriture. Toutefois, il est possible de leur donner un petit coup de pouce ponctuellement.

Ainsi, nourrir les hérissons à la fin de l’automne, juste avant leur hibernation, peut les aider à constituer des réserves de graisse suffisantes pour passer l’hiver. De même, au printemps, lorsqu’ils sortent de leur hibernation affaiblis, un petit coup de pouce alimentaire peut leur permettre de reprendre des forces.

Dans quel cas peut-on nourrir un hérisson ?

Outre l’automne et le printemps, il est également recommandé de nourrir un hérisson si vous en trouvez un blessé ou affaibli dans votre jardin en pleine journée. En effet, le hérisson étant un animal nocturne, le voir déambuler de jour peut être le signe qu’il est en difficulté et qu’il a besoin d’aide pour s’alimenter et reprendre des forces avant d’être relâché.

Les femelles allaitantes au printemps ou en été peuvent également avoir besoin d’un petit coup de pouce alimentaire pour nourrir leurs petits, surtout en cas de mauvais temps ou de baisse de la population d’insectes.

Quels aliments privilégier pour nourrir un hérisson ?

Pour nourrir un hérisson, il est recommandé de lui donner :

  • Des croquettes ou pâtées pour chats ou chiens
  • De la viande cuite désossée de poulet ou de bœuf
  • Des insectes séchés (vers de farine, grillons…)
  • Des fruits bien mûrs (pommes, poires, baies…)
  • De l’eau fraîche

Il faut en revanche proscrire le lait de vache, le pain ou les restes de repas qui peuvent lui causer des troubles digestifs. Les aliments gras, salés ou épicés sont également à éviter.

Voir aimerez aussi :  À quelle heure sortent les taupes ? Leurs mystérieuses habitudes de sortie

Comment et quand donner à manger à un hérisson ?

La nourriture doit être déposée le soir, quand le hérisson commence son activité, dans une coupelle peu profonde pour éviter qu’il ne la renverse. Placez cette gamelle à l’abri pour que les autres animaux ne viennent pas manger la nourriture destinée au hérisson.

Il est important de nettoyer soigneusement la gamelle chaque jour pour éviter la transmission de maladies. Retirez aussi chaque matin les restes de nourriture qui pourraient s’abîmer à la chaleur.

Comme nous l’avons vu, nourrissez ponctuellement les hérissons à l’automne et au printemps pour les aider à passer les périodes critiques. Le reste du temps, ils doivent trouver seuls leur alimentation, ne les rendez pas dépendants !

Comment aider un hérisson à survivre dans son jardin ?

Outre le nourrissage ponctuel, quelques aménagements simples peuvent grandement améliorer la survie des hérissons dans nos jardins :

  • Laisser un tas de branches ou de feuilles mortes comme abri
  • Installer un abri spécial hérisson isolé et sécurisé
  • Laisser un point d’eau accessible en permanence
  • Bannir les pesticides qui empoisonnent les hérissons
  • Laisser des zones de végétation spontanée pour attirer les insectes

Avec ces quelques gestes simples, votre jardin deviendra un havre de paix pour les hérissons. Ils joueront alors pleinement leur rôle de régulateurs de parasites, au grand bénéfice de votre potager et de vos fruitiers ! N’hésitez donc pas à accueillir ces charmants mammifères.

Visited 19 times, 1 visit(s) today
Sandrine
A propos de l'auteur

Sandrine

Bonjour, je suis Sandrine, passionnée par tout ce qui concerne la maison et le jardinage. À travers ce blog, je partage mes expériences et conseils dans diverses catégories. En matière de décoration, j'aime explorer les tendances actuelles tout en conservant une touche personnelle et unique. Pour l'aménagement extérieur, je m'attache à créer des espaces conviviaux et fonctionnels, que ce soit pour les petits balcons ou les grands jardins. Les travaux de rénovation et de bricolage sont aussi au cœur de mon blog, où je détaille mes projets étape par étape, en mettant l'accent sur la simplicité et l'efficacité. Mon amour pour le jardin se reflète dans mes articles, où je partage des astuces pour cultiver des plantes, des fleurs, et entretenir son espace vert. En savoir plus

Laisser une reponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *