Compostage obligatoire : obtenir simplement son bac à compost gratuit

Compostage obligatoire : obtenir simplement son bac à compost gratuit

Le compostage des déchets organiques deviendra obligatoire en 2023 pour les professionnels, et en 2024 pour les particuliers. C’est une très bonne nouvelle pour l’environnement ! En effet, composter ses biodéchets permet de réduire considérablement les déchets envoyés en décharge ou à l’incinérateur. Cela évite aussi le rejet de méthane, un puissant gaz à effet de serre, issu de la fermentation des déchets organiques. Grâce au compostage, nous pouvons transformer nos épluchures et autres biodéchets en un engrais 100% naturel et gratuit pour notre jardin ou nos plantes d’intérieur.

Pour vous préparer sereinement à cette obligation à venir, nous allons vous expliquer dans cet article comment obtenir facilement un composteur, les bons gestes pour réussir son compost, et tous les avantages du compostage.

Pourquoi trier ses biodéchets ?

Les biodéchets représentent environ 30% du contenu de nos poubelles. Ce sont tous les déchets organiques issus de nos préparations alimentaires ou de l’entretien du jardin : épluchures de fruits et légumes, marc de café, feuilles mortes, fleurs fanées, etc. Lorsqu’ils sont envoyés en décharge ou à l’incinérateur avec les ordures ménagères, ces biodéchets deviennent une source importante de pollution.

En effet, en se décomposant dans de mauvaises conditions, sans oxygène, ils émettent du méthane, un puissant gaz à effet de serre qui participe au réchauffement climatique. De plus, leur incinération dégage des fumées toxiques dans l’atmosphère.

A contrario, en compostant nos déchets organiques, nous pouvons réduire de manière significative nos ordures ménagères. Moins de camions de ramassage seront nécessaires, entraînant moins de pollution. Et surtout, nous obtenons un engrais 100% naturel pour nourrir nos plantes ! Le compostage présente donc de nombreux intérêts écologiques et économiques.

Composter : un geste écologique et économique

Faire son propre compost permet de recycler de façon utile vos épluchures et autres biodéchets. Au lieu de les jeter à la poubelle pour qu’ils soient incinérés ou enfouis, donnez-leur une seconde vie ! Le compost obtenu est un excellent fertilisant pour vos plantes, il booste la croissance des végétaux en leur apportant tous les nutriments dont ils ont besoin. Votre jardin n’en sera que plus luxuriant.

Voir aimerez aussi :  Bien laver son linge : tous nos conseils

Le compostage présente de nombreux atouts :

  • Il réduit votre production de déchets de 30% minimum
  • Il diminue les coûts de ramassage et de traitement des ordures pour la collectivité
  • Il évite le rejet de méthane des décharges
  • Il fournit un engrais 100% naturel et gratuit
  • Il améliore la qualité et la fertilité de votre sol

En compostant chez vous, vous faites donc un geste concret pour l’environnement tout en faisant des économies. C’est un cercle vertueux dont votre jardin profitera directement !

Comment obtenir un composteur à moindre frais ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour vous équiper d’un composteur à moindre frais, voire gratuitement dans certains cas. Tout d’abord, de nombreuses mairies proposent des composteurs à tarif réduit ou des aides financières pour l’achat d’un bac à compost. Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour connaître les dispositifs mis en place.

Certaines collectivités territoriales comme les départements ou les régions octroient également des subventions pour l’acquisition de composteurs individuels. Les montants et conditions varient selon les endroits, cela vaut le coup de se renseigner.

Enfin, il est tout à fait possible de fabriquer vous-même votre composteur à moindres frais avec des matériaux de récupération : une vieille poubelle en plastique ou en métal, un simple bidon, du grillage, des planches en bois, etc. Vous trouverez de nombreux tutoriels sur internet pour construire un composteur unique à partir de matériaux recyclés ! C’est une solution économique et écologique.

Les aides financières des collectivités

De plus en plus de municipalités mettent en place des aides financières pour encourager leurs administrés à s’équiper d’un composteur individuel. Ces dispositifs prennent diverses formes selon les communes :

  • Distribution de composteurs gratuits
  • Vente de composteurs à tarif préférentiel (subventionnés)
  • Bons d’achat pour l’acquisition de composteurs dans les jardineries
  • Prise en charge d’une partie du prix du composteur
Voir aimerez aussi :  Quel est le meilleur robot aspirateur laveur ?

Le montant de l’aide accordée dépend du modèle de composteur choisi et peut aller de 20 à 80% du prix d’achat. Certains départements ou régions abondent également ces dispositifs pour les renforcer.

Pour bénéficier de ces offres promotionnelles, il suffit le plus souvent de remplir un formulaire de demande auprès de votre mairie et de fournir un justificatif de domicile. Certaines collectivités exigent aussi de suivre une formation gratuite au compostage.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les aides disponibles, cela peut vous faire réaliser de belles économies sur l’achat de votre matériel de compostage ! C’est un bon investissement pour la planète et votre porte-monnaie.

Trouver un composteur de quartier près de chez soi

Le compostage collectif ou partagé est une excellente alternative si vous ne disposez pas d’un jardin individuel. De plus en plus d’immeubles, de résidences ou de quartiers s’équipent d’un composteur collectif à disposition de leurs habitants.

Le principe ? Un composteur est installé dans un espace commun (jardin partagé, pied d’immeuble, etc). Les voisins y déposent leurs déchets organiques quotidiens. Des référents bénévoles gèrent le bon fonctionnement du dispositif.

L’avantage du composteur partagé est double : il permet de composter même sans jardin privatif, et il crée du lien entre les habitants. C’est un projet écologique et convivial ! Le compost obtenu est utilisé pour les espaces verts collectifs.

Pour trouver un composteur collectif près de chez vous, renseignez-vous auprès de votre mairie ou consultez des sites spécialisés. De nouveaux sites voient régulièrement le jour, n’hésitez pas à proposer d’en installer un dans votre immeuble ou quartier !

Réussir son compost : les bons gestes

Faire son compost n’a rien de sorcier, à condition de respecter quelques règles de base. Voici nos conseils pour obtenir un compost de qualité :

  • Mélangez régulièrement les déchets secs et humides en proportions égales
  • Ajoutez un activateur de compostage comme de l’ortie hachée pour donner un « coup de boost »
  • Aérez le compost en le retournant toutes les semaines avec une fourche
  • Surveillez l’humidité : le compost doit être humide comme une éponge essorée
  • Placez le composteur mi-ombre mi-soleil, idéalement près d’un point d’eau
  • Couvrez-le d’un couvercle ou d’une bâche pour le protéger
Voir aimerez aussi :  Conseils indispensables pour aménager et organiser sa buanderie

Au bout de 6 à 9 mois selon la saison, vous obtiendrez un compost noir et friable, prêt à être utilisé au jardin ou pour vos plantes d’intérieur. Un peu de patience et d’entretien sont nécessaires, mais le jeu en vaut la chandelle !

Quels déchets composter et ne pas composter

Tous les déchets organiques se compostent aisément à condition de respecter quelques règles. Voici ce que vous pouvez mettre dans votre composteur :

  • Épluchures de fruits et légumes
  • Marc de café et filtres
  • Sachets de thé
  • Coquilles d’oeufs broyées
  • Pain rassis
  • Serviettes en papier
  • Feuilles mortes
  • Fleurs fanées
  • Mauvaises herbes non grainées
  • Tontes de gazon
  • Paille, foin, copeaux de bois

A contrario, certains déchets ne sont pas adaptés au compostage domestique :

  • Viandes et poissons (risque de nuisibles)
  • Noyaux et pépins
  • Fromages et produits laitiers
  • Plantes malades
  • Mauvaises herbes montées en graines

En suivant ces quelques règles simples, votre compost se déroulera sans encombre. N’hésitez pas à varier les apports pour enrichir votre compost en éléments nutritifs divers.

Valoriser ses déchets verts : un engrais gratuit pour son jardin

Les déchets verts représentent une manne précieuse pour votre compost. Tontes de gazon, feuilles mortes, branchages, mauvaises herbes… Tous ces résidus de jardinage sont une source de matières sèches indispensable pour réussir votre compost.

Pour les valoriser au mieux :

  • Broyez les branchages et gros débris ligneux pour accélérer leur décomposition
  • Mélangez régulièrement tontes de gazon et feuilles mortes à parts égales
  • Évitez les plantes montées en graines qui risquent de repousser
  • Ajoutez des déchets verts riches en azote (épluchures, tontes fraîches)

Vos déchets de jardinage peuvent ainsi être recyclés sur place pour nourrir vos plantations. Le compost produit constitue un engrais complet et gratuit, qui boostera la vitalité de votre potager et de vos plates-bandes. Un cercle vertueux s’instaure pour cultiver au naturel !

Visited 92 times, 1 visit(s) today
Sandrine
A propos de l'auteur

Sandrine

Bonjour, je suis Sandrine, passionnée par tout ce qui concerne la maison et le jardinage. À travers ce blog, je partage mes expériences et conseils dans diverses catégories. En matière de décoration, j'aime explorer les tendances actuelles tout en conservant une touche personnelle et unique. Pour l'aménagement extérieur, je m'attache à créer des espaces conviviaux et fonctionnels, que ce soit pour les petits balcons ou les grands jardins. Les travaux de rénovation et de bricolage sont aussi au cœur de mon blog, où je détaille mes projets étape par étape, en mettant l'accent sur la simplicité et l'efficacité. Mon amour pour le jardin se reflète dans mes articles, où je partage des astuces pour cultiver des plantes, des fleurs, et entretenir son espace vert. En savoir plus

Laisser une reponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *