(Se) libérer des livres…

S’il existe un seul objet avec lequel nous entretenons une relation particulière, c’est bien le livre ! Souvenirs d’une lecture savoureuse, livres cadeaux, symbole de la culture et du savoir… pour certaines personnes, il est extrêmement difficile de se séparer de « l’objet-livre »… Pourtant, le désencombrement de la maison passe aussi par le tri de sa bibliothèque ! Et plus que jamais à quelques semaines avant Noël…

Ne garder que ses livres fétiches !

Décider de se séparer de ces pages d’écriture qui sont autant de moments de rire, de pleurs, d’apprentissage, de conseils ou encore d’émerveillement, n’est certes pas simple mais à y réfléchir, il n’est (bien évidemment) pas nécessaire de tous les garder ! Dans cet article de 2010 « La bibliothèque… oui, on vide aussi !« , je vous donnais quelques conseils méthodologiques pour savoir comment trier les livres et lesquels conserver.

Se séparer des livres… ou plutôt les libérer !!

Je vous indiquais également dans le même article quelques pistes pour savoir que faire des livres dont vous n’avez plus l’usage. Non pas les jeter (oh infamie !) mais les « libérer », avoir le plaisir de savoir qu’ils seront lus par d’autres, que leur vie continue.

Je poursuis aujourd’hui avec des idées supplémentaires pour faire de la place dans votre bibliothèque sans culpabiliser.

Les boîtes à livre ou bibliothèques de rue

Dans certaines villes, ont été installées des boîtes dans lesquelles vous pouvez y déposer les livres que vous souhaitez partager et, en échange, vous prenez (ou pas !) un livre que d’autres auront laissé. Poétique, surprenant, solidaire… l’idée est jolie et se multiplie pour le plus grand plaisir de chacun.

Ces bibliothèques de plein air fleurissent partout, à chaque coin de rue. Esthétiques, elles prônent une autre idée de la consommation et du partage. Mon chouchou, j’avoue !

Sur les bancs publics…

Il n’existe pas de boîtes à livres dans votre commune ? Et si vous laissiez un livre sur un banc, dans un parc ? (C’est l’idée de bookcrossing.com dont je vous ai déjà parlé). Sur la première page, précisez que ce livre est libre, qu’il circule de main en main, que chacun peut le prendre pour le lire puis, une fois la lecture achevée, qu’il le dépose à nouveau dans un lieu public prêt à être découvert de nouveau…

La connaissance se doit d’être partagée, non ?

Recyclivre.com

Avec ce dernier venu sur les opportunités de circulation des livres, c’est encore une autre dimension qui se met en route : la solidarité !

Le concept de recyclivre.com : recycle livre vient collecter gratuitement chez vous, les livres dont vous faîtes don et les revend sur sa boutique en ligne de livres d’occasion.  10% du prix de vente est reversé à des associations ayant des actions
concrètes en faveur de l’éducation et de l’écologie. De plus, la gestion des stocks de livres et leurs expéditions sont prises en charge par des personnes en situation de grande exclusion. De la solidarité sur toute la chaîne.

Pour l’heure, la collecte n’est possible qu’à Paris, Bordeaux et Lyon (bientôt Nantes et Lille) mais il y a fort à parier que l’entreprise devrait s’étendre à d’autres villes.

 

C’est fou tout ce qu’on peut faire en se libérant de nos livres, non ? Les partager, n’est-ce pas la meilleure façon de leur rendre hommage ?…

Par | 2018-02-20T10:38:48+00:00 30 novembre 2015|Aménager son espace de travail, Désencombrer - Ranger|0 commentaire