Pour gagner en efficacité, débranchez !

SMS, e-mails, coups de fil, réseaux sociaux, recherche rapide sur le net… Les nouvelles technologies au travail ont un intérêt certain… mais aussi des inconvénients. En effet, difficile de se concentrer lorsque le téléphone sonne, que les notifications de mails ou des réseaux sociaux vous sollicitent. Contrairement à ce que l’on peut croire, le multitasking, la capacité à accomplir plusieurs tâches en même temps, nuit à la concentration et donc, à l’efficacité.

Le multitasking, un phénomène de société… qui nuit à la concentration.

Répondre au téléphone tout en envoyant un mail, consulter un site pour une recherche, répondre à un message sur la page professionnelle d’un réseau social… Quoi de plus normal aujourd’hui ? Les nouvelles technologies ont en effet favorisé l’émergence du multitasking, cette capacité à effectuer plusieurs tâches à la fois. Serions-nous devenus plus efficaces ?

Au contraire, cette habitude – si elle enrichit notre réactivité – nuit à notre concentration… et à l’accomplissement des tâches, de fait. Quand on sait que notre cerveau ne peut déjà être pleinement concentré sur une tâche que 45 minutes… c’est court, alors quand il faut en plus faire autre chose en même temps, dur, dur.

De plus, une étude de la société Sciforma démontrait, en 2010, qu’un salarié n’avait que 12 minutes de concentration possible avant une interruption! Alors pour profiter pleinement de nos 45 minutes de concentration, limitons les interruptions au maximum.

Coupez les nouvelles techno !

Les nouvelles technologies nous offrent un luxe dont il faut savoir user. Car, contrairement à ce que l’on croit, nous ne sommes pas obligés de répondre immédiatement à toutes les sollicitations. En d’autres termes, nous ne sommes pas au service de notre téléphone, notre messagerie
D’ailleurs, ces derniers nous offre la possibilité de nous rendre indisponible quelques heures, profitons-en ! La Terre va-t-elle cesser de tourner ? NON.
Puisque le monde ne s’écroulera pas, avant de vous atteler à une tâche qui demande de la concentration, coupez votre téléphone, votre messagerie et fermez toutes les fenêtres de votre navigateur. Vraiment. Pas de vibreur ou de signaux lumineux, vous seriez tentés de regarder…

concentration et interruptionsIl faut entre 3 et 5 minutes pour se reconcentrer sur une tâche après une interruption.

12 astuces pour limiter les interruptions 

 

Les coups de téléphone peuvent attendre

La sonnerie de téléphone (ou l’intrusion d’un collègue/enfant mais c’est une autre histoire) ne devrait pas interrompre le travail trop fréquemment car la distraction engendre les omissions.

Pendant les périodes de travail intensif, il est recommandé de laisser le téléphone sur répondeur : en plus de mettre un frein aux sonneries, le répondeur permet de prendre connaissance des messages en douceur, en différé.

Et rien ne vous empêche sur votre message d’indiquer votre process de travail : le matin je produis… l’après-midi je réponds à vos messages !

Offrez-vous le grand luxe des temps modernes : ne pas être joignable pendant quelques heures… être maître de votre temps.

Désactivez les notifications… toutes les notifications !

C’est la plaie de notre quotidien. Les mails qui arrivent, les interventions dans vos fichiers partagés, les réactions sur les réseaux sociaux… Outil génial, la notification permet d’être au courant. Certes. Mais elle est aussi très intrusive et réduit d’autant la concentration. Pour gagner en efficacité, désactivez les notifications le temps nécessaire à la réalisation de votre tâche.

 
Vous l’aurez compris, les nouvelles technologies représentent des outils formidables à la seule condition de les maîtriser car les interruptions engendrées par ces nouvelles technologies sont contre-productives. Notre cerveau n’étant pas apte au multitasking, il nous faut adopter une certaine discipline pour gagner en efficacité… nous en parlions déjà avec la méthode Pomodoro et ses fameuses 25 minutes !

 

2 Commentaires

  1. Lea 20 octobre 2016 à 15:06 - Répondre

    Bonjour,
    Oh oui ! Je bosse de chez moi quelques fois. J’ai remarqué que je perds un temps fou en allant sur Facebook ou en jouant sur mon téléphone, par exemple. Depuis, j’ai décidé de tout couper et j’arrive à finir mon travail super rapidement !

  2. Sabine 31 mars 2016 à 20:56 - Répondre

    Totalement d’accord! Je dis stop au multitasking contre productif et je m’en porte bien mieux!

Laisser un commentaire