Moins de déchets pour une vie allégée : focus sur les emballages

Saviez-vous que chaque français produit 590 kg de déchets par an (source ADEME) ? La bonne nouvelle, c’est qu’avec un petit effort, on peut réduire ce chiffre de 26 kg par an et par personne ! Vous trouverez dans cet article de précieux conseils pour y parvenir sans effort.

Je vous parlais déjà du gaspillage alimentaire dans cet article « Gaspillage alimentaire : Comment l’éviter chez soi ? ». Aujourd’hui, focus sur les emballages.

Consommer de plus en plus, c’est forcément des emballages jetés de plus en plus. Ils encombrent nos maisons, nos villes et globalement notre environnement chaque jour un peu plus.

Si comme Béa Johnson, l’aventure Zéro Déchet vous tente, lancez-vous !

Réduire les emballages inutiles

Les produits de consommation sont systématiquement vendus sous emballage dans les magasins, mais tous servent-ils ? Dans certains cas – nombreux – les emballages sont inutiles, purement marketing, et finissent directement à la poubelle, sans avoir servi.

Selon votre façon de faire les courses, voici des solutions pour réduire les emballages :

  • choisir les produits proposés sans emballage ou avec le moins possible (refuser le sur-emballage),
  • privilégier les produits à la coupe, au poids ou en vrac,
  • favoriser les formats familiaux et rechargeables, notamment pour les produits d’hygiène ou alimentaires non périssables.

« Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas »

Acheter sans emballage, aujourd’hui c’est possible

Un peu partout en Europe, des magasins « zéro emballage » se développent. Si le supermarché « Original Unverpackt » à Berlin reste une exception (quoique « Ô bocal » devrait ouvrir à Nantes), on trouve quand même en France quelques épiceries sans emballage :

  • « La recharge » à Bordeaux
  • « Day by day » à Lille, Versailles, Fontenay-le-Fleury, Meudon et Nantes
  • « 3 ptits pois » à Lyon
  • Et bien sûr également, les étales des marchés & primeurs, les petits producteurs du coin ou encore les rayons « vrac » des hyper et supermarché comme ceux des magasins bio (l’inconvénient reste quand même souvent, qu’on ne peut pas amener ses contenants).

Si vraiment l’emballage ne peut pas être évité, il faudra alors choisir « le moins pire » : des emballages recyclables.

Comment savoir si un emballage est recyclable ?

Logo pour savoir si un emballage est recyclableOn trouve souvent sur les emballages ces 2 logos. Attention à ne pas les confondre !

  • le premier (anneau de Moëbius), en forme de triangle, indique que l’emballage est recyclable,
  • le deuxième (point vert), rond, signifie que l’entreprise paye une taxe sur le recyclage, pas que le produit est recyclable.

En synthèse, pas d’anneau de Moëbius = poubelle, ou plutôt pas d’achat.

On a l’habitude de recycler le verre, le papier, le carton et les déchets compostables, par contre le plastique c’est plus problématique.

Comment savoir si un emballage plastique est recyclable ?

Pour savoir si votre emballage plastique est recyclable, recherchez l’anneau de Moëbius (le triangle du tri !) avec un petit chiffre dedans…

Recyclable ? Logo Sur quel produit ? Recyclé en quoi ?
Oui emballage 1 Bouteille d’eau, bière, boisson gazeuse,… Polaire, moquette…
Oui emballage 2 Bouteille de lait, bouteille de produits ménagers,… Stylos, carrelage, banc,…
Oui, MAIS souvent trop cher à recycler… emballage 3 Bouteille de shampoing, matériel médical,… Plateformes, lambris, câbles,…
Oui, MAIS souvent trop cher à recycler… emballage 4 Sacs de supermarchés, paquets d’aliments surgelés, vêtements Composteur, planches,…
Oui, MAIS souvent trop cher à recycler… emballage 5 Pots de yaourt, bouteilles de sirop et de ketchup,… Feu de signalisation, câble de batterie,…
Oui, MAIS souvent trop cher à recycler… emballage 6 Assiette et verre jetables, boîte à œuf, barquette de viande Isolation, boîte à œufs,…
Non emballage 7 Panneau et affiches, DVD,…

Selon votre lieu de résidence, il vous faudra consulter les services de votre métropole pour savoir quels plastiques sont recyclés. C’est avant tout une volonté (et un budget) politique. Ah oui, tiens, nos impôts…

Ensuite, refusez purement et simplement d’acheter tout emballage non recyclable… votre fameux « pouvoir d’achat » a de la valeur, faîtes-le savoir. Les industriels pourront peut-être ainsi prendre conscience de l’évolution en marche de notre société (de consommation) !

CONCLUSION

Dans la société d’aujourd’hui les emballages nous sont imposés. Comme les mentalités évoluent (ouf!), de nouveaux modes de consommation se mettent en place en supprimant complètement les emballages, merci Béa Johnson! De plus en plus d’initiativess se développent pour réussir à vivre au quotidien sans déchet.

Par | 2018-02-08T17:14:20+00:00 3 juin 2015|S'organiser à la maison|0 commentaire