OrganiZen fête ses 5 ans… fierté et flash back !

On me le dit souvent… sur ton blog, il y a beaucoup de conseils c’est chouette mais (car il y a souvent un mais) tu parles peu de toi. Ce blog regorge de mes convictions et de mes valeurs, c’est un peu moi quand même mais (encore) j’avoue, il m’est très difficile de parler de moi. La pudeur surement; se cacher derrière l’écran est si confortable !

Et puis, ce début d’année 2015 est vraiment très spécial pour moi puisqu’OrganiZen fête ses 5 ans ce mois-ci. Et là, aussi incroyable que cela puisse paraître ça me laisse sans voix. 5 ans, je ne sais pas si vous vous rendez compte ! Ça valait bien un article un peu perso.

Retour en arrière sur OrganiZen, 2010-2015 : 5 ans d’une petite boîte qui monte… ou fait son trou ?!?

  • Août 2009 : je quitte mon CDI après un bilan de compétences qui a fait émerger l’idée et le concept OrganiZen; adieu l’agence de communication. Me voilà jeune maman (mes enfants ont alors 10 mois et 3 ans), porteuse de projet pas tout à fait standard et pleine d’énergie positive. Il faut dire que je suis plutôt d’un naturel Optimiste – même pas peur (euh si quand même).
  • Mars 2010 : après des mois de réflexions, tergiversations et construction de projet, OrganiZen prend « vie » au sein de la coopérative d’activité et d’emploi Elan Créateur. L’étape de création d’entreprise est franchie. Grâce à Elan Créateur et à tous ses membres, OrganiZen continue de se construire en grandeur réelle. L’énergie positive insufflée par les porteurs de projets de la coopérative, les partenariats qui se montent, les rencontres et la possibilité de travailler « autrement » que selon les schémas traditionnels me donnent des ailes… et des heures de travail pour faire avancer « ma petite entreprise ».
    Le projet est surtout centré sur le service aux particuliers et la formation professionnelle.
    > Je bénéficie encore des allocations chômage et me verse un salaire de 44.30€ (eh oui !).
  • Home organiser, histoire d'un parcoursFévrier 2011 : je m’interroge sur mon activité et provoque une rencontre à Paris avec d’autres home organisers de France. Nous faisons toutes le même constat : impossible de se verser un salaire correct avec la seule prestation de services aux particuliers. Il me faut rebondir! Je continue en parallèle la formation professionnelle (gestion du temps et organisation personnelle).
    > Je me verse un salaire de 350€.
  • Décembre 2011 : après des semaines de travail, naissance et lancement du Vade-Mecum de la maison, dans sa première version en simple téléchargement sur une page du site. C’est la star de la boutique, encore aujourd’hui dans sa version 3 : la personnalisation en fait un gros atout face aux outils gratuits du net mais en pdf.
  • 2012 : l’année de la construction plus solide et des décisions. Il aura bien fallu deux années pour tester le projet, le faire avancer et apprendre à me connaître à travers lui. Je suis enfin capable de dire ce que je veux et ne veux plus. Je crois que j’ai grandi.
  • 1er janvier 2013 : je prends mon envol d’Elan Créateur et deviens « profession libérale », totalement autonome. Une nouvelle étape et de nouvelles découvertes juridico-administratives ! Les décisions sont plus claires, je recentre le projet : j’arrête la formation professionnelle (qui me satisfait peu) et m’investis davantage auprès des TPE en assistance administrative et communication; c’est une réelle satisfaction pour moi de participer aussi à la vie de leurs entreprises! J’avais juré de ne plus jamais faire de communication et de si beaux projets m’arrivent que j’y replonge pour mon plus grand plaisir et ma plus grande surprise – ainsi naît Péti’Bulles.
  • Mars 2013 : nouvelle version du site internet d’OrganiZen qui regroupe le site, le blog et la boutique ! Les outils aussi deviennent plus cohérents. La boutique en ligne prend de l’ampleur avec de nouveaux produits (ceux d’OrganiZen et ceux de créateurs/créatrices coup de cœur) et OrganiZen gagne en visibilité sur les réseaux sociaux.
  • 2014, je cherche et trouve mon équilibre entre la gestion de la boutique (+ la présence web que cela implique – merci Valérie pour son aide précieuse), mes clientes chez qui j’interviens pour le tri et le rangement et les TPE que j’assiste. J’ai longtemps eu du mal à accepter de concilier les 3, c’est chose faite. Je le vis sereinement et tant pis si mes clients ne me connaissent que sous une seule facette. J’assume mon côté « multifonction » puisque c’est tout moi.
  • Février 2015, 2e bilan comptable et une révélation : je me verse le même salaire que quand j’étais salariée (vous savez comme il faut parfois « voir » ce que l’on sait pour l’accepter). Durant ces 5 ans, j’ai tellement gagné en qualité de vie que le gain était évident, alors là en plus ce constat. Je peux me dire que Je l’ai fait ! Le plaisir de voir grandir mes enfants, de gérer mon temps comme bon me semble et de partager de si bons moments avec mes clients n’a pas de prix. L’équilibre vie pro / perso se fait tout naturellement (serait-ce enfin la maturité ?).
    Bien sûr tout n’est pas rose, je ne sais jamais de quoi demain sera fait mais j’ai appris à vivre avec et à laisser de la place pour accueillir les nouvelles opportunités. Jusqu’à maintenant tout va (super) bien.
    > 3 000 fans facebook, 2 700 inscrits à la newsletter, + 10 000 pages vues / mois sur le site… ces chiffres me semblent si incroyables pour ma petite entreprise et en même temps, c’est une bonne mesure du chemin parcouru en 5 ans.
  • Et 2015 ? Il y a encore des projets et des collaborations en cours évidemment ! Toute une nouvelle série d’outils viendra enrichir la boutique mais ça vous le saurez bientôt en continuant à lire ce blog!

Bilan de ces 5 ans et de la rédaction de cet article, le mot qui me vient est MERCI. Merci d’avoir cru en mon aventure, merci de m’accorder votre confiance et de faire vivre chaque jour OrganiZen (grosse, grosse gratitude).

OrganiZen, 5 ans déjàEn même temps, finir sur les violons, ce n’est pas tout à fait moi. Je vais plutôt boucler cet article sur un clin d’œil.
Il m’a si souvent été reproché d’être psychorigide… que je suis bien contente d’avoir réussi à détourner ce « défaut » en atout. Aujourd’hui, ma rigueur et mon besoin d’ordre sont ma carte de visite professionnelle ! Et hop!

Bon là maintenant, côté article perso… vous êtes servis, non ? (Hi, hi)

Par | 2018-02-08T17:41:29+00:00 4 mars 2015|La vie d'OrganiZen|14 Commentaires