Pourquoi et comment apprendre à dire non

Mais pourquoi est-ce si difficile de dire non ? En situation professionnelle, avec la famille, les amis ou dans nos activités, il est souvent compliqué de hiérarchiser nos priorités et donc de réussir à dire « non », sans culpabiliser. Le refus est une des clés d’une bonne organisation personnelle et source indéniable d’épanouissement personnel.
Impossible pour vous de dire non ?
La bonne nouvelle c’est que savoir dire non s’apprend petit à petit.

Quels sont les freins qui empêchent de dire non ?

  • La peur de décevoir l’autre : si vous refusez le service que vous demande votre amie / collègue / sœur, vous pensez alors qu’elle vous en voudra pour ce geste et que cela affectera votre relation.
  • La peur de renvoyer une image différente de la vôtre : en disant non aux sollicitations, vous craignez d’être jugé(e) comme une personne négative, peu conciliante voire égoïste.
  • La peur du conflit : dire oui systématiquement est une façon évidente de fuir le conflit.
  • La peur des représailles : au travail, vous ne parvenez pas à vous imposer par crainte d’une sanction disciplinaire ou d’une mise au placard.
  • La peur de passer à côté d’une opportunité : et si justement cette sollicitation que vous envisagez de refuser était le projet du siècle ?

[one_third class= » » last= »yes » ]Lectures pour aller plus loin :



[/one_third]

Quels sont les risques encourus à ne rien refuser ?

A dire systématiquement oui, vous occultez vos propres désirs. Vous vous exposez alors à plusieurs risques, tels que :

  1. Ne plus réussir à gérer votre temps et reculer sans cesse vos priorités,
  2. Vous sentir frustré(e) de ne pas mener à bien vos tâches en temps et en heure,
  3. Ne pas tenir vos engagements en acceptant tout et n’importe et donc, perdre la confiance de votre entourage,
  4. Avoir un agenda bien trop rempli qui mène tout droit au surmenage,
  5. Vous adapter aux autres, donc vous oublier vous-même.

 Pourquoi faut-il apprendre à dire non ?

Les bénéfices du « non » sont nombreux :

  • Savoir dire non : c’est exprimer son envie réelle ! Cela permet d’améliorer la confiance mutuelle avec son interlocuteur : un peu d’honnêteté, ne fait pas de mal !
  • Savoir dire non :  c’est faire preuve d’assertivité : exprimer sa personnalité, tout en continuant d’être accepté(e),
  • Savoir dire non : c’est donner une grande valeur au oui ! (On ne dit pas toujours non, heureusement).
  • Savoir dire non : c’est affirmer son indépendance.
  • Savoir dire non : c’est défendre ses envies et ses besoins,
  • Savoir dire non : c’est définir ses choix et ses propres limites,
  • Savoir dire non : c’est s’affirmer, valoriser sa fonction et son rôle de maman, collègue de travail, responsable d’équipe, etc …

Savoir dire non : comment faire ?

Ne culpabilisez pas, écoutez la petite voix à l’intérieur de vous qui vous donne la bonne solution ! Vous ne pouvez pas être partout et répondre oui à toutes les sollicitations. Votre interlocuteur en a bien conscience, même s’il aimerait – évidemment – un oui. Gardez en tête vos priorités afin de gérer au mieux votre temps.

Savoir dire non doit être un réflexe permettant de limiter les excès qui remettent en cause votre épanouissement personnel.

4 réflexes à garder en tête, pour savoir dire non :

  • Si vous doutez ou avez besoin de temps, différez votre réponse,
  • Exprimez votre refus avec courtoisie et gentillesse, sans vous chercher d’excuses,
  • Affirmez votre non de façon déterminée : aucune place à l’hésitation ! Assumez votre refus, c’est le meilleur moyen d’apaiser vos peurs,
  • Proposez une alternative : vous pouvez déléguer, conseiller une autre personne pour effectuer la tâche à votre place…

Apprendre à dire non est essentiel pour votre bien être personnel :  » non je ne travaillerai pas pendant mon week-end », « non je ne suis pas disponible après 21h00 », « non je ne peux pas m’occuper de ton travail maintenant », etc …

Vous pouvez aussi vous entraîner à dire non avec la méthode DESC (vivement conseillé, même!).

Savoir ce qui est prioritaire ou non, est indispensable pour concilier votre vie familiale et professionnelle, sachez vous préserver des sollicitations constantes. Ce n’est pas si compliqué !

Et vous, lorsque l’occasion se présente, savez-vous dire non au sein de votre travail ? votre famille ? avec vos ami(e)s ?

Par | 2018-02-08T18:05:37+00:00 5 janvier 2015|Méthodes d'organisation, S'organiser au travail|1 Comment