D’où vient notre impression de courir tout le temps ?

« Les journées sont trop courtes », « Il faudrait 3 vies pour tout faire », « Je n’arrête pas de courir »… combien de fois avons nous dit cela ? Tous les jours ? Les jours de ras le bol ? Souvent en tous cas, puisque c’est ce que nous ressentons.

D’où nous vient cette impression de course permanente quotidienne ? Qu’est-ce qui, finalement, surcharge notre indispensable agenda ?

Une petite liste des réponses :

> Une situation complexe

1. le fait d’être seul(e) pour tout assumer

2. la maladie, les urgences imprévues

> Les chronophages externes

3. les coups de fil longue durée

4. les visites à l’improviste

5. les réunions sans fin

> Problème de gestion du temps

6. le « flou » dans le partage des rôles

7. le manque d’anticipation

8. l’incapacité à dire non

9. la tendance à vouloir trop bien faire

10. le charmant désordre ambiant

 

Vous l’aurez compris, sur les 2 premiers éléments, il vous sera difficile d’intervenir. Il faudra donc faire avec !

Sur les 3 suivants, vous pourrez intervenir … modérément puisque ce n’est pas de votre fait : écourter le coup de fil trop long, indiquer à vos hôtes impromptus que ça n’est pas le bon moment (si ça ne l’est pas effectivement !) ou encore filer discrètement de la réunion stérile ou la recadrer si vous êtes maître du jeu. Tout le monde a à y gagner !

Les 5 derniers en revanche, sont de votre fait :

  • Qui fait quoi ? Ça va mieux en le disant, forcément… Votre collègue gère les fournitures et vous les cartouches d’imprimante. L’un sort la poubelle le jour J et l’autre s’occupe du recyclage. Quand c’est clair, c’est plus simple pour tout le monde. S’organiser, c’est aussi déléguer : accepter de déléguer et lâcher prise est essentiel à toute bonne organisation. En plus, ça va plus vite !
  • Le manque d’anticipation : si vous n’anticipez pas, vous nagissez que dans l’urgence. Vous faites votre liste de courses  à la dernière minute et à peine rentré(e) vous vous rendez compte qu’il manque des choses ? Vous ne savez pas ce qu’il y aura au dîner ce soir et c’est la panique quand la famille vous demande “Qu’est-ce qu’on mange ce soir” ? Pour éviter ce stress, je vous invite à réfléchir sur la mise en place d’outils d’organisation comme le bullet journal : outil indispensable à votre organisation quotidienne.
  • Vous n’arrivez pas à dire non… et si vous vous posiez simplement la question : en ai-je envie ? en ai-je le temps ? quel impact pour mon entourage et moi-même ? Prenez le temps de la réflexion quand on vous demande quelque chose… Le choix vous appartient : ne culpabilisez pas.
  • Si ce n’est pas bien fait, ce n’est  pas la peine  : En êtes-vous vraiment  sûr( e) ? A trop vouloir bien faire, on ne fait rien ou plus tard … ou jamais !  Chaque pas, même petit, est déjà une victoire !
  • Le désordre n’est pas insurmontable, ni dramatique !  Quelques minutes par jour seulement et la mise en place de bonnes habitudes, permettront d’en venir  à bout … à votre rythme. Vous trouverez en lisant La méthode Fly lady ou comment reprendre possession de sa maison par la technique des petits pas, des outils judicieux pour  mettre en place de bonnes habitudes au quotidien !

Eh oui, sur ces derniers points tout est question d’habitudes… et de volonté bien sûr !

Et si vous changiez  vos vieilles habitudes, bien ancrées, pour de nouvelles ? En voilà une bonne idée !

Par | 2018-02-06T13:28:57+00:00 21 janvier 2010|Mieux gérer son temps, S'organiser au travail|0 commentaire